Contactez-nous

Partagez cette page sur

  • youtube
  • twitter
  • facebook

Accueil > Comics à découvrir: Skizz

Skizz

Mardi 27 Novembre 2012

Steven Spielberg

Grâce à Warrior ou Captain Britain, Moore a gagné en réputation et il n'a plus ni le temps ni l'envie de continuer à écrire des histoires courtes pour 2000AD. On lui offre enfin l'opportunité de scénariser une série régulière qui vise à capitaliser sur la sortie du film américain E.T. L'extraterrestre de Steven Spielberg.

Le concept de départ était identique : un extraterrestre sympathique se retrouve seul sur Terre. Coïncidence, l'intrigue de Moore suit un développement similaire à celui du film, alors inédit au Royaume-Uni. Mais contrairement à la banlieue proprette décrite par Spielberg, l'histoire de Moore se déroule dans une zone crasseuse de Grande-Bretagne, durant l'agitation sociale de l'époque Thatcher, faisant écho à la série Boys from the Blackstuff d'Alan Bleasdale.

Dans la ville industrielle de Birmingham, un interprète extraterrestre nommé Zhcchz, de l'Empire de Tau-ceti, s'écrase sur la Terre, que les extraterrestres ont identifiée comme étant un « monde infernal ». Son vaisseau spatial s'autodétruit en raison des lois intergalactiques qui interdisent aux habitants d'une planète aussi sauvage que la Terre d'être exposés à leur technologie avancée.

Après un voyage éprouvant et effrayant, il trouve refuge dans un abri de jardin. Là, il est découvert par Roxy, une adolescente qui, incapable de prononcer son nom, le surnomme « Skizz ». La fillette devient amie avec la créature et essaie de l'aider.

Sympathie

Skizz tombe malade et pour le secourir, Roxy enrôle son ami Loz et un tuyauteur au chômage, Cornelieus Cardew. Ce dernier éprouve de la sympathie pour Skizz, marginalisé comme lui par la société. Mais l'extraterrestre est capturé par les services secrets britanniques. Roxy et sa bande l'aident à s'enfuir et veulent révéler son existence au monde entier pour le protéger.

La série en vingt-trois épisodes est essentiellement publiée en segments de quatre pages durant l'année 1983 et est dessinée par le vétéran britannique Jim Baikie. Son style « à l'ancienne » produit un trait équilibré, détaillé et solidement structuré. Baikie écrira plus tard lui-même deux suites à la série.

Ne dis rien Skizz

Au lieu d'une pale copie d'E.T., Moore suit un autre chemin et en fait une histoire très drôle, très émouvante, avec une conscience politique. Skizz devient une classique mineur de 2000AD. Mais le scénariste n'est pas satisfait. « Je crois que j'aime certains points du script, le fait que ça soit peu violent pour une série de 2000AD, le fait d'avoir abordé des sujets différents de ceux qu'on trouve d'ordinaire dans les comics, etc. Mais dans l'ensemble, c'était plutôt un désastre. Je signalerai aussi que l'éditeur a modifié plusieurs épisodes, ce qui n'améliora ni la BD ni mon plaisir de l'écrire. Et ce n'est pas qui ai écrit : « Ne dis rien, Skizz. À part...adieux ! » dans le dernier épisode. »

Au commencement

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Aenean id lorem et erat rhoncus aliquam. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Duis quis arcu nulla, sed posuere elit. Nulla facilisi. Mauris quis cursus tortor. Maecenas molestie nibh non nunc scelerisque pellentesque. Duis at leo dui.

Maecenas rhoncus magna vel magna rhoncus consequat. Maecenas ut pretium magna. Nunc vel ipsum purus, facilisis dignissim purus. In sed lectus tellus, et hendrerit urna. Donec auctor libero non lectus faucibus sodales. Aliquam ac diam ac justo facilisis varius. Cras adipiscing pretium aliquet.

Nam ligula est, pretium eu ultricies at, dapibus quis dui. Vestibulum dapibus, velit sit amet vehicula mollis, leo risus varius massa, ac aliquam augue sem faucibus odio. Nulla facilisi. Cras vel vehicula ipsum. Proin odio velit, rhoncus vel tristique ut, rutrum euismod neque. Vivamus gravida convallis neque vitae ultrices. Vivamus commodo, massa et interdum ullamcorper, orci turpis pellentesque enim, ac tempor eros ante sit amet lacus. Nulla facilisi. Nullam justo justo, vestibulum ac tincidunt vel, mattis non felis. Phasellus vel massa libero, eleifend laoreet elit. Aenean consequat rhoncus dolor in consectetur.

Accident de l'espace
Magnifique couverture de Skizz
Constat à l'amiable