Hugo Faivre

Hugo Faivre a fait la formation Mastère Art contemporain en deux ans. Il a crée ensuite l'Agence Background Paris dédiée à l'art du graffiti. Il remémore pour l'IESA arts&culture son apprentissage sur le Campus de l'Innovation Culturelle.
Avant d’intégrer l’IESA, j’avais fait une licence en histoire de l’art à l’institut catholique de Paris avec une troisième en Espagne.
Le format universitaire me correspondait plutôt bien pour acquérir les fondamentaux mais dans un domaine comme celui du marché de l’art, les expériences professionnelles à travers les stages sont primordiales.
C’est cet aspect professionnalisant qui m’a fait choisir le Mastère Art contemporain (formation marché de l'art bac+5) de l’IESA. De plus, le fait d’être mieux encadré et en effectif restreint m’a permis de mieux appréhender l’enseignement dispensé par les professeurs qui sont eux-mêmes acteurs du marché.
Actuellement en stage à la galerie Emmanuel Perrotin, je travaille avec la responsable artistique. S’occuper de la production des œuvres, participer au montage de l’exposition avec les artistes, travailler sur la scénographie sont les tâches qui me sont conférées.
Après avoir effectué plusieurs stages dans des institutions plus discrètes, je me frotte aujourd’hui à la préparation d’évènements artistiques à échelle mondiale, et c’est précisément ce que je recherchais en entrant à l’IESA.
Parallèlement, je prépare mon premier événement en tant que commissaire d’exposition. Intitulée Spiritualité Contemporaine, cette exposition se déroulera du 3 au 15 septembre 2013 à l’église Saint-Louis de la Pitié-Salpêtrière. L’objectif étant de mettre en adéquation ces propositions artistiques et ce lieu peu coutumier des expositions d’art contemporain.

En savoir plus +

Prix Juvenars-IESAPrix Juvenars-IESA

Prix Juvenars-IESA et vente aux enchères

Le 20 juin à l'IESA arts&culture, les étudiants en 1ère année de Bachelor Expertise et commerce de l’art ont vu leur projet d’année se concrétiser avec le Prix Juvenars-IESA !
Yuqing Wang, 28 ans est la lauréate du Prix Juvenars-IESA, Liang Fu, 26 ans est le coup de coeur du jury !
Yuqing Wang née à Tianjin en Chine, s'installe en France en 2013 pour intégrer l'École Européenne Supérieure d'Art de Bretagne à Quimper, l'EESAB dont elle sort diplômée en 2017. Elle prépare ensuite le DNSEP, Diplôme National Supérieur d'Expression Plastique, où elle vient d'être reçue. Jeudi 20 juin, onze artistes sélectionnés par les Bachelors Expertise et Commerce de l'art coachés par Maud Prangey, ont présenté leurs oeuvres au jury. Yuqing Wang a défendu son oeuvre vidéo "A Conversation". Elle a su convaincre avec ce film d'animation évoquant la difficulté d'intégrer les us et coutumes d'une culture étrangère.
Elle reçoit une dotation de 5000 euros, exposera un solo show dans la Galerie de l'IESA arts&culture et présentera son oeuvre dans une foire d'art contemporain en octobre à Paris au moment de la FIAC.
Liang Fu, 26 ans a présenté une installation monumentale composée de feuilles en céramique émaillée. Cette oeuvre poétique a séduit le jury qui a souhaité le récompenser avec le "Coup de coeur". Il pourra exposer son oeuvre dans le hall du Campus de l'Innovation Culturelle lors du solo show de Yuqing Wang.
Le jury était composé cette année de Colombine Accorsi-Feldman, référente pour les Bachelor 1 Marché de l'art, Fabienne Bideaud, commissaire d'exposition, Boris Grebille, directeur de l'IESA arts&culture, Mathieu Merlet Briand, artiste plasticien, Bettie Nin, directrice du Centre d'Art Contemporain La Traverse et Maud Prangey, responsable communication de l'IESA arts&culture et coach projet pour le Prix Juvenars-IESA.
Le Prix Juvenars-IESA soutient la jeune création artistique depuis 2016. Il promeut des artistes de moins de 30 ans n’ayant pas de galerie. Le lauréat reçoit une dotation d’un montant de 5 000€, est exposé durant un mois au sein de la galerie de l’IESA arts&culture et sur une foire d’art contemporain. Le prix est financé grâce à une vente aux enchères.
L'édition 2018 du prix se déroulera au sein de l’établissement le 30 juin. Les artistes en lice seront exposés dans la galerie de l’école une semaine avant la remise du prix. Cet événement est organisé par les étudiants de première année Bac+3 Marché de l’art. La classe est divisée en deux, une partie s’occupe de la vente et l’autre gère le Prix Juvenars-IESA.
Parmi une soixantaine de candidatures venant de toute la France, huit artistes étaient en lice pour participer : Raphaël Barrois, Marine Clémot, Ladislas Combeuil, Roxane Kisiel, Sylvain Konyali, Émile Orange, Elena Moaty et Swann Ronné. Leurs œuvres ont été exposées dans la Galerie de l'IESA durant toute la semaine qui précédait la remise du Prix. Les étudiants de l’IESA ont ainsi pu voter pour leur coup de cœur !
Après présentation par chaque artiste de son œuvre en compétition, le jury composé de professionnels de l’art contemporain s’est réuni pour délibérer. Ils ont choisi après délibération l’artiste Roxane Kisiel pour son œuvre « La grande broderie ».

Roxane Kisiel est une artiste de 26 ans qui mélange les techniques de la broderie sur papier, tissus, fils et de la gravure. Elle exprime ainsi « la fragilité et la précarité de ce savoir vivant par la même et sujet à l’anéantissement. » Cette jeune artiste met souvent l’accent sur des oeuvres qui évoquent un contraste entre la vie et la mort. Avant de participer au Prix Juvenars, Roxane a exposé au musée d’Ussel durant l’été 2013 lorsqu’elle étudiait à Bruxelles. La lauréate recevra la somme de 5 000 euros, exposera dans la Galerie de l’IESA arts&culture et présentera "La Grande Broderie" à la YIA Art Fair au mois d’octobre 2018.
Le coup de cœur des étudiants a été décerné Marine Clémot avec son diptyque photographique composé d’ « Hélectrocardiogramme » et de « Fumer tue ».
Les étudiants préparent le prix d’A à Z : rédaction et diffusion d’un appel à candidature auprès des écoles d’art plastique, sélection des artistes, élaboration et composition du jury, organisation de la soirée en faisant appel aux traiteurs, groupes musicaux tout en veillant au bon déroulement de l’événement. Les étudiants peuvent également négocier des partenariats.
Cette année, soixante artistes se sont portés candidats, le choix des neuf nommés s’est fait par un vote groupé. L’équipe a sélectionné huit artistes en essayant de représenter différents médiums artistiques : sculpture, peinture, performance, photographie.
Le jury est composé du journaliste et écrivain Arthur Dreyfus, Renaud Layrac, artiste contemporain, Sophie Zénon, photographe, Boris Grébille, directeur de l’IESA arts&culture, Maud Prangey, responsable de la communication et coach projet à l’IESA arts&culture et Mathilde Malaize, responsable des étudiants pour le prix.
Chaque étudiant a su développer au cours de l’année différentes qualités grâce au rôle qui lui a été alloué au sein du groupe. Sous la direction de Mathilde Malaize assistée d’Enzo Vinot qui ont géré la coordination générale, les étudiants se sont illustrés chacun dans un ou plusieurs domaines : la communication avec Leïla Modestine et Émma Vechot, la prise de contact et échanges avec les artistes par Fantine Manigot et Flore Gay-Heuzey, Qiu Tianjia a recruté l’un des membres du jury, Mareen Gantier a pris en charge les prises de vue. Elliot Cyprich et Baptiste Godart ont géré les négociations de partenariats avec des prestataires. La créativité n’est pas demeurée en reste : Lola Iaquinta s’est occupée du graphisme pour les supports de communication : appel à candidature, dossier de candidature, cartons d’invitation. Fiona Robineau a notamment interviewé Ferdinand Makouvia, lauréat 2017 pour une vidéo, montée par Qi Zhang, Wenjia Li et Xinrui GU postée sur les réseaux sociaux par Eva Lourençot. Enfin le dessin avec Léa Bonhomme qui a créé une bande-dessinée illustrant toutes les étapes de la mise en œuvre du prix.
L’IESA arts&culture, l'école internationale des métiers de la culture et du marché de l'art, et plus particulièrement la classe des premières année de Bachelor Expertise et commerce de l’art, organisent pour la deuxième année consécutive la remise du Prix Juvenars-IESA. Ce prix sera décerné à un artiste de moins de trente ans pratiquant l’art contemporain, non représentés en galerie. 
De plus, cette année, les deuxièmes année en Mastère Stratégie Digitale de l’IESA multimédia ont participé à l’organisation de cet évènement en s’occupant de la communication et de la stratégie digitale. 
Parmi une centaine de candidatures, dix artistes sont en lice pour recevoir le fameux prix. Ces quatorze artistes seront exposés le 9 juin 2017 à partir de 11h à la salle Olympe de Gouges, dans le 11ème arrondissement de Paris. Un jury de professionnels de l’art contemporain (dont Isabelle Keit-Prinaud et Guillaume Piens) sera chargé de sélectionner le lauréat de cette deuxième édition. 
Le gagnant se verra remettre d’une part, un trophée, et d’autre part, une récompense financière à hauteur de cinq milles euros. Enfin, le lauréat verra ses oeuvres regroupées dans un e-catalogue.
Cette année les étudiants de 1ère année du Bachelor Expertise et commerce de l’art ont choisi de promouvoir les jeunes artistes en créant le Prix Juvenars-IESA récompensant un artiste de moins de 30 ans non représenté par une galerie. Une trentaine d’artistes ont postulé et les étudiants en ont présélectionné sept qui exposeront le 12 juillet 2016 à la Bellevilloise. Un jury composé d’un étudiant représentant la classe, de professeurs et de personnalités du monde du marché de l'art choisira parmi eux le lauréat de cette première édition.
Pour financer ce prix, ils ont proposé à des artistes reconnus de leur offrir une œuvre qui sera vendue aux enchères. Plus d’une vingtaine d’artistes ont répondu présent et se sont engagés dans ce projet à leur côté. Une trentaine d’œuvres seront donc ainsi dispersées le 12 juillet à 19h30 sous le marteau de Pierre Missika, commissaire-priseur qui accueille l’un de nos étudiants en stage.
Coachés par Sylvana Lorenz et l’équipe d’anciens étudiants du Mastère professionnel Marché de l’art aujourd’hui regroupés au sein de l’association MetaCritkOpéra, les étudiants ont ainsi pu, à travers une démarche dynamique, apprendre à monter une exposition et à organiser une vente aux enchères ! Et surtout rencontrer des artistes émergents et confirmés grâce à un projet qui devrait être pérennisé ! 
Venez donc nombreux à la première édition du Prix Juvenars-IESA ! Et pour ceux qui le souhaitent, la journée se terminera par une fête organisée par les étudiants de 2ème année du Bachelor Productions et médiations culturelles spécialisé dans la musique.
 

En savoir plus +

Esdras Lungama

Ne pas hésiter à faire une liste de vidéos d'inspiration.

En savoir plus +

Julian Giraudon

Respecter la demande du client est notre crédo mais d'aller plus loin aussi !

En savoir plus +

Jennifer Op

On ne change pas une équipe qui gagne !

En savoir plus +

Lundi 22 Juillet 2019