Le groupe - Historique - Electro Button Funky Coxxx


C'est sous la bannière New Rock Blues que pourrait se décliner l’univers musical des Jesus Volt ; arborant dignement l’extravagance sonore des années 70, puisant dans le blues de l’époque Chess, extrayant du label Stax ce qu’il a de plus hot. Ils produisent un son sale et urbain que ne renierait pas RL Burnside, John Cambellou encore John Spencer Blues Explosion, Jesus Volt, derrière cette estampille, mi-dévote mi-dédiée aux volts, se décline un combo, véritable melting-pot à l’image de sa musique. Une rythmique au groove funk et imparable assuré par l’énigmatique Lenine Mc Donald à la basse acoustique fretless électrifiée et Magic Doudous, le rasta, à la batterie minimaliste. M.Clit Tao, musicien particulièrement doué, dont les influences avouées et avouables sont Stevie Ray Vaughan, Rory Gallagher, Bily Gibbons, fait merveille à la « cheap » guitare acoustique électrifiée. Pour être complet, celui sans qui Jesus Volt ne serait pas tout à fait lui-même, Lord Tracy, nonchalant dandy survolté qui n’est pas sans faire penser à un Iggy Pop sous acide, le chanteur et leader du groupe contribue à donner aux Jesus de par son timbre grave et son coffre spectaculaire, une place à part sur la scène rock blues.

Haut de la page

 

 

Nos compères se forment en 1998, alors qu’ils se consacraient à la théologie dans un monastère. La vierge à l’enfant leur apparaît leur intimant de prêcher la musique du futur. Dont acte. Première balise dans leur parcours, Always Drunk, Never Sad, album en 2000, sur le label Outside Records recueil un bon accueil de la presse. En décembre 2001 leur destinée croise celle de Patrick Verbeke, le M.Blues Français qui leur propose d’intégrer son agence Magic Blues. Ils décrocheront cette même année le trophée France Blues de la « La Meilleur Révélation Française ». Parallèlement le groupe s’adjoint un distributeur et un tourneur pour le Benelux. Les résultats ne se font pas attendre, Jesus Volt crée l’événement sur différents festivals notamment à Harelbeke en Belgique et à Dordrecht en Hollande. Plus de 250 dates Au compteur, de ce groupe messianique ayant pour missions d’exploser les planches qu’ils partagent avec les plus grands (Alvin Lee, Big Bill Morganfield, Little Bob, Elliot Murphy, André Williams, Magic Slim, Nine Bellow Zero, Pretty Things, Doctor Feelgood, Deborah Coleman, L’imperial Crowns…) les conduisent à écumer l’Europe et à acquérir une véritable reconnaissance.

Haut de la page

 

2003 verra naître Electro Button Funky CoXXX paru le 29 août chez Nocturne, à la suite de leur rencontre avec le Belge Jean Marie Aerts (Arno, Beverly Jo Scott, Urban Dance Squad), sacré meilleur producteur 2003. Ce réalisateur de talent les conduira à pousser encore plus loin leurs frontières musicales, en y ajoutant une touche electro et funk. Le résultat est là : un disque aux sonorités actuelles, à l’atmosphère puissante et envoûtante, résolument New Rock Blues. Dans ce nouvel album, que l’on aurait pu baptiser les démons de jésus, puisque la thématique en est le sexe, les textes sont à tiroirs, préférant, effleurer, esquisser, plutôt que d’assener des vérités comme des coups de massue, si l’on ajoute à tout cela humour et dérision, on touche du doigt l’esprit des Jesus Volt.

Haut de la page